Sélectionner une page

Le voleur de Maigret: la transition du pickpocket

Pour illustrer le titre de ce roman, le choix le plus évident est de représenter… un voleur, ou plus exactement, quelqu’un qui s’enfuit après avoir dérobé le portefeuille de Maigret; mais on peut montrer aussi la scène du vol elle-même, souvent dans l’endroit décrit dans le roman, à savoir l’autobus.

Parfois, c’est seulement l’autobus qui est représenté.

D’autres fois, l’illustration se focalise sur l’objet du vol: le portefeuille de Maigret.

Enfin, mentionnons cette édition espagnole, qui choisit de présenter le meurtre de Sophie Ricain.

Maigret à Vichy: le kiosque de la dame en lilas

Le titre de ce roman est facile à imager: il suffit de représenter un décor typique de Vichy, et le fameux kiosque à musique s’y prête à merveille.

D’autres endroits de Vichy peuvent être représentés.

La ville peut aussi être symbolisée d’autres façons: curistes savourant le repos , étiquette de bouteille, ou bouteille elle-même.

Certaines éditions choisissent de présenter un des personnages importants de l’intrigue: Hélène Lange, la « dame en lilas ».

D’autres éditions mettent en scène le meurtre d’Hélène Lange, ou la découverte de son corps.

Enfin, mentionnons cette édition anglaise, qui illustre joliment les thèmes de la ville d’eaux et de la dame en lilas.

Maigret hésite: les lettres anonymes et les lunettes de la secrétaire

Ce roman est publié en 1968. C’est encore un titre qu’il est difficile d’illustrer de façon parlante. Il faut donc choisir un des thèmes du roman pour bien l’évoquer. L’édition originale présente la première lettre anonyme envoyée à Maigret. On retrouve ce choix de la lettre dans plusieurs autres éditions.

Certaines éditions choisissent de présenter un des personnages de l’intrigue: Maigret en compagnie de Parendon ou de Mme Parendon, la découverte du corps de Mlle Vague, ou l’arrestation de Mme Parendon.

Mentionnons enfin cette édition polonaise, qui illustre le thème de l’hésitation à la façon « whodunit »: un point d’interrogation au milieu d’une galerie de visages, parmi lesquels il faut choisir un coupable.

L’ami d’enfance de Maigret: une mouche et un salon rose

Pour illustrer le titre de ce roman, publié en novembre 1968, les éditions ont opéré divers choix, mais relativement peu ayant un rapport plus ou moins direct avec l’intrigue. Parmi les choix pertinents, on mentionnera la présentation du meurtre de Josée et la découverte de son corps, ou son portrait au milieu de ses amants.

L’illustration de l’édition originale est peu parlante: a-t-on voulu représenter la penderie où se cachait Florentin ?

Certaines éditions proposent l’illustration des funérailles de Josée.

D’autres décors peuvent encore être choisis: magasin d’antiquaire de Florentin, la table de nuit où se trouvait le revolver, ou le salon rose de Josée.

Parfois, ce sont des objets qui sont représentés: cahier d’écolier rappelant l’enfance de Maigret, ou lettres utilisées par Florentin pour le chantage.

Enfin, mentionnons cette édition néerlandaise, qui illustre l’incipit du roman: « La mouche tourna trois fois autour de sa tête et vint se poser sur la page du rapport qu’il était en train d’annoter, tout en haut, dans le coin gauche. »