Sélectionner une page

Citons Francis Lacassin: « En 1950, la vogue des couvertures photographiques entraîne une révolution dans la présentation. Les couleurs attractives se réduisent au noir et blanc, et les scènes à la gouache ou à l’huile cèdent la place à des photographies sans personnages. A partir de Maigret et les petits cochons sans queue, les nouvelles parutions et les réimpressions des anciens titres voient leur dimension in-8° réduite au format de poche. Jaquette illustrée et couverture imprimée sont remplacées par une couverture laquée à fond noir: sur celui-ci se détachent quelques éléments photographiques. »

Le photographe de ces couvertures est Nicolas Yantchesky. Une exposition s’est tenue à la BNF du 25 octobre au 4 décembre 2016, et quelques renseignements se trouvent dans la rubrique « divers ». Au dos de ces couvertures, on trouve une présentation du roman, signée de Doringe, et vous trouverez ces textes également dans la rubrique « divers ».

Les différents volumes de la série sont présentés ci-dessous selon leur date de publication; il s’agit soit de rééditions des dix volumes présentés dans la rubrique « éditions originales », soit d’éditions originales de nouveaux romans, pour lesquels on trouve aussi parfois une deuxième couverture photographique différente.

en juillet 1950 paraît une réédition de La Pipe de Maigret et Maigret à New York, suivie en août de la même année de la parution de l’édition originale de Maigret et les petits cochons sans queue

en 1951 paraissent les éditions originales de cinq nouveaux romans,, ainsi que la réédition de six titres

en 1952 paraissent deux éditions originales, ainsi que trois rééditions

en 1953 paraissent trois éditions originales, ainsi que des rééditions

 

1954 voit la parution de deux éditions originales, ainsi que des rééditions

 

en 1955, on fait paraître trois éditions originales, ainsi que des rééditions

en 1956 paraît une édition originale, ainsi que des rééditions

réédition de 1957

en 1955, le roman Maigret au Picratt’s a paru dans une édition où le mot « Maigret » est, non plus de couleur arc-en-ciel, mais rouge; en 1957, l’édition originale de Maigret s’amuse paraît dans ce même style, et d’autres romans sont réédités sous cette même formule

Encore Lacassin: « A partir de 1957, la présentation des Maigret se simplifie encore un peu plus. Le format est inchangé mais l’illustration photographique de la couverture est remplacée par un fond de couleur uniforme: violine, ocre ou jaune paille selon les volumes. Seule concession graphique, le deuxième plat comporte un profil stylisé de l’auteur en ombre chinoise, avec chapeau et pipe. Du fourneau de celle-ci, prolongé sur le premier plat, s’échappent des ronds de fumée contenant le nom de l’auteur et le titre. » En 1957, c’est le roman Maigret voyage qui paraît en édition originale dans cette nouvelle présentation; les autres romans de la série vont également connaître une réédition dans cette collection.

édition originale de 1957

rééditions de 1957

édition originale de 1958

rééditions de 1958

éditions originales de 1959

éditions originales de 1960

rééditions de 1960

édition originale de 1961

éditions originales de 1962

rééditions de 1962

éditions originales de 1963

éditions originales de 1964

édition originale de 1965

édition originale de 1966

des exemples du « deuxième plat », en version noire ou blanche, sur fond coloré ou non

En 1966 et 1967, les Presses de la Cité font paraître deux volumes intitulés Les Enquêtes du commissaire Maigret. Le premier tome comprend Les Mémoires de Maigret, Mon ami Maigret, La Première Enquête de Maigret, ainsi que des nouvelles « non-Maigret ». Le second tome comprend Maigret au Picratt’s, Les Vacances de Maigret, Maigret et l’homme du banc, ainsi que des nouvelles « non-Maigret ».

En 1967 paraît l’édition originale de Le Voleur de Maigret, dans un nouveau style de couverture, avec un portrait de Maigret en haut, un dessin au crayon en bas, le titre au milieu. Le portrait du commissaire ressemble étrangement à celui du Maigret incarné par Jean Richard. Peut-être y a-t-il là plus qu’une coïncidence, puisque les premiers épisodes de la série ont été tournés justement en 1967… Il paraîtra quelques volumes dans cette nouvelle édition.

le dos de la couverture est assez banal, avec la reprise des couleurs du devant, sans dessin

en 1967, on trouve aussi une autre version dessinée, très proche de la précédente, le portrait de Maigret en moins

le dos de la couverture présente un portrait photographique de Simenon