Sélectionner une page

La saga maigretienne compte 28 nouvelles, qu’on peut répartir en deux séries: d’une part, celles qui ont été écrites avant 1945, et qui, pour la plupart, ont paru dans le recueil publié par Gallimard, Les nouvelles enquêtes de Maigret; d’autre part, celles rédigées après la guerre, et publiées dans divers recueils des Presses de la Cité. Et comme rien n’est si simple, on trouve aussi trois nouvelles écrites avant-guerre dont deux ont été publiées par les Presses de la Cité, et la troisième, restée longtemps inédite, sera publiée beaucoup plus tard.

En octobre 1936, alors qu’il est installé dans son appartement de Neuilly, Simenon répond à la sollicitation du journal Paris-Soir-Dimanche et remet son commissaire en activité pour une série de 9 nouvelles, dont 8 seront publiées en préoriginale dans le journal en question. Les 9 nouvelles seront recueillies dans Les nouvelles enquêtes de Maigret, volume paru en 1944. Ci-dessous la liste de ces nouvelles, selon l’ordre chronologique de rédaction, avec les dates de parution en préoriginale).

La péniche aux deux pendus (31 octobre et 7 novembre 1936)

L’affaire du boulevard Beaumarchais (24 et 31 octobre 1936)

La fenêtre ouverte (7 et 14 novembre 1936)

Monsieur Lundi (19 décembre 1936)

Jeumont, 51 minutes d’arrêt !

Peine de mort (14 novembre 1936)

Les larmes de bougie (21 novembre 1936)

Rue Pigalle (28 novembre et 5 décembre 1936)

Une erreur de Maigret (2 janvier 1937)

 

Durant l’hiver 1937-1938, Simenon écrivit une deuxième série de nouvelles, cette fois pour le journal Police-Film / Police-Roman. Les huit premières de ces dix nouvelles furent éditées dans le recueil Les nouvelles enquêtes de Maigret. Ci-dessous, la liste de ces nouvelles, selon l’ordre chronologique de rédaction, avec les dates de parution en préoriginale.

L’amoureux de Madame Maigret (28 juillet 1939)

La vieille dame de Bayeux (3 février 1939)

L’auberge aux noyés (11 novembre 1938)

Stan le tueur (23 décembre 1938)

L’Etoile du Nord (30 septembre 1938)

Tempête sur la Manche (20 mai 1938)

Mademoiselle Berthe et son amant (29 avril 1938)

Le notaire de Châteauneuf (17 juin 1938)

L’improbable Monsieur Owen (15 juillet 1938)

Ceux du Grand Café (12 août 1938)